Tous les articles par Asphodele

Un retour sur l’été

Il se passe des évennements au prieuré ! La chapelle très prisée pour
son acoustique et son cadre environnemental font que de nombreux
artistes souhaitent faire des enregistrements sur le site . Chose que
l’association accorde volontiers . Et récemment ,nous avons accueilli un
artiste local cigalois PIERS FACCINI et toute une équipe italienne et
américaine venue spécialement en France sur l’initiative de ce dernier ,
pour des enregistrements musicaux .

Le Prieuré de Cézas s’internationalise

Deux musiciens italiens , le violoniste Rodrigo Derasmo et le guitariste Roberto Angelino, à l’origine d’un projet de tournage / enregistrement d’un documentaire sur Nick Drake, ont invité Piers Faccini à interpréter 3 chansons du répertoire de celui-ci, les chansons Road, Horn et One of these things first.  Piers Faccini, musicien, chanteur, auteur compositeur que sa relation à la nature et dans sa propre écriture a conduit au choix de vivre ici, à St Hippolyte du fort, dans les Cévennes,  a accepté l’invitation et proposé de revenir au Prieuré St Martin de Cézas. Le choix de tourner cette semaine à Cézas vient non seulement de son amour pour le lieu et son acoustique, mais aussi en écho visuel aux textes bucoliques de Drake, pleins  de références à la nature. Toute l’équipe a été ravie. Le documentaire, produit par Sky Italia, qui passera en antenne en Italie en Novembre, fait un point autour de Nick Drake, sa vie et sa musique. Auteur compositeur anglais, mort à 26 ans en 1974 presque inconnu, il est aujourd’hui, devenu culte pour de très nombreux artistes (dont ‘The Cure’

Un spectacle hors du commun

 » L’idée générale du spectacle était de faire partager au public
l’atmosphère de ferveur spirituelle joyeuse qui accompagnait les
pèlerins au moyen-âge sur les chemins de Compostelle . Le mélange du
populaire et du savant, de la danse, des musiques instrumentales et du
chant  ont touché le metteur en scène  , qui a eu envie de partager
cette musique très simple dans toute sa richesse en la replaçant dans
son environnement naturel, dans une église romane. Et en la reliant au
phénomène étonnant des pèlerinages et du culte de la vierge.
Il adjoint pour allonger un peu ce programme très court 3 cantigas de
Santa Maria (XIIIème siècle) en galicien-portugais, commandées par le
roi de Galice Alphonse X, dit « le sage » qui racontent les miracles
attribués à la vierge Marie. Celui-ci déclare : Ce que je désire,
c’est que la Vierge fasse de moi son troubadour. » Alors, chantons ses
louanges ! » .

Une belle mise en scène , une interprétation  très personnelle , de la
belle musique ( viole de gambe , gadulka, et percussion,guitare ) , des
chants occitans, le tout interprété par 17 chanteurs et  5
comédiens(nes) en costume d’époque .

 Pas moins de 55 personnes assistaient à cette représentation le samedi
14 septembre et le lendemain 5 sepembre, la chapelle  se remplissait à
nouveau par un nouveau public .

Un auditoire  charmé par ce spectacle peu commun .

Ces moments intenses se sont poursuivis par un apéritif convivial durant
lequel les spectateurs ont pu échanger avec la troupe de l’association
« ART- SCENE »

Enorme !!!

153 entrées payantes, notre trésorier aux anges. Pour dire, un peu de désordre au départ mais le trésorier, souriant a même encaissé des entrées une fois les spectacle terminé !
Désolé pour le désordre sur le parking mais une telle affluence n’est pas commune
La jauge de la chapelle est de grand max 80 personnes; un redéploiement sur les terrasses a du être improvisé et on dit bien improvisé et grand merci aux artistes pour leur adaptation, car tout avait été réglé pour un spectacle dans la chapelle. Pour les spectateurs le spectacle fut magnifique, de grande qualité, chants, danse et guitares, même les cigales encore une fois ont cessé leur chants et ont écouté les artistes.
Beaucoup de convivialité dans l’after, comme d’hab
Avec le choro du 11 août, une belle après-midi et nombre de personnes ont découvert le lieu magique du Prieuré, gens d’ici ou bien d’ailleurs.
Rendez-vous les 14 et 15 septembre avec le Mistère de Monserrat

Succès pour le choro brésilien

Vif succès au Prieuré de Cézas pour le Choro Brésilien Le concert de choro du 11 août 2019, organisé avec l’association Asphodèle au prieuré de Cézas a rencontré un très grand succès ! Plus de 130 spectateurs, certains venus de Nîmes ou de Montpellier pour l’occasion, sont tombés sous le charme de la brillante prestation des quatre musiciens dévoués à la pratique et la diffusion de ce répertoire populaire d’une très grande richesse mélodique et rythmique et encore méconnu en France. C’est dans le cadre privilégié des terrasses du prieuré, à l’ombre des cèdres et baigné du chant des cigales, que les musiciens ont présenté des choromaxixe et valses, des plus grands compositeurs du genre comme Jacob do Bandolim, Pixinguinha ou Chiquinha Gonzaga. La mandoline ‘brésilienne’, parfois lyrique  ,parfois irrésistiblement dansante, de Seba Yahia, a mêlé ses mélodies aux accompagnements de contrepoint savamment improvisés par le guitariste 7 cordes Jérome Pablo Silva, soutenus par la rythmique précise et tout en finesse de Henrique “Dim” Rodrigues au cavaquinho* et de Louise Levayer, organisatrice de l’évènement, au pandeiro*. La chanteuse Lô Ribeiro s’est jointe à eux pour clore ce concert tout en sensibilité par l’interprétation du classique “Carinhoso” , repris en choeur par les artistes pour un final plein d’émotions. Le concert a été suivi d’un pot convivial qui a permis au public de poursuivre l’échange avec les musiciens et  s’est conclu par l’interprétation de quelques morceaux de forró, autre répertoire traditionnel brésilien, qui n’a pas manqué de faire danser les derniers spectateurs présents. De quoi donner des idées pour l’année prochaine… Les musiciens ont promis de revenir.

Le cavaquinho, petite guitare à 4 cordes métalliques et le pandeiro, tambourin à cymbalettes sont typiques de la musique brésilienne. On les retrouve aussi beaucoup dans le samba.

Musique et danse Flamenco

MADRUGADA

La formation musicale « MADRUGADA » est une Compagnie de flamenco traditionnel fondée dans les années 80 par le guitariste nîmois Antonio CHIQUERO et la danseuse Juana RODRIGUEZ. Tous deux firent partie de la première génération d’artistes de flamenco français à devenir professionnels.

Après plus de 30 ans d’expérience, de scènes nationales et internationales, c’est un flamenco complice, sans détour, épuré, mêlant force, rigueur et maturité qu’ils transmettent aujourd’hui au public. Pour leur dernière création, ils se sont entourés du chanteur percussionniste Mateo CAMPOS.

« MADRUGADA », aujourd’hui en Trio, c’est l’art du flamenco dans ses plus beaux atours : la réunion de la danse, de la guitare et du chant. Un spectacle poignant et généreux qui invite le public à partager des moments d’authenticité et de pur « duende » aux travers de compositions originales inspirées du riche répertoire andalou. Un Flamenco respectueux de la tradition mais résolument tourné vers l’avenir.

A voir sur le Net : http://www.youtube.com/watch?v=4RujwbVAKf8

Concert Musique Brésilienne

Un groupe de musiciens, en séjour à Cézas, investit pour quelques heures le prieuré un concert et propose en partenariat avec l’ association Asphodèle Le Prieuré un concert le dimanche 11 août

Le choro se joue traditionnellement autour d’une table lors de « Roda », où se retrouvent les musiciens pour jouer ensemble dans des lieux publics, café, bar, terrasses, places publiques… Venez découvrir et laissez vous transporter par ces mélodies sensibles et entraînantes dans le cadre idyllique du Prieuré Saint Martin de Cézas, à l’ombre des grands arbres de ses terrasses.

Nous vous ferons découvrir le répertoire très varié de cette musique instrumentale qui fait le pont entre la musique européenne (valse, polka…) et brésilienne (samba, forro…), et vous invitons à partager un petit verre à la fin du concert.

Jérôme Pablo Silva (guitare 7 cordes)
Henrique Dim (cavaquinho)
Sébastien Yahia (mandoline, accordéon)
Louise Levayer (pandeiro)
+ invités

Prix 5 euros en soutien aux artistes et à l’association Asphodele qui entretient et fait vivre le Prieuré
www.asphodeleleprieure.fr

Les expositions au mois d’août

Vendredi soir 2 aout, s’est déroulée l’inauguration de l’exposition des oeuvres de Muriel Gabilan parmi de nombreux visiteurs. Si vous désirez venir découvrir son univers pictural, elle vous accueille au Prieuré tous les jours de 17h30 à 19h30 .

Je pratique le dessin spontané, en essayant d’apprivoiser ce qui au départ me semblait être une faiblesse : le trait maladroit, voir raté ou enfantin.
Je travaille avec l’encre, les pigments bruts et pastels secs qui étalés sur la feuille de façon aléatoire sont un premier contact avec les hôtes de mon imaginaire.

Dans cet univers brumeux de timides figures apparaissent auxquelles j’essaie de donner corps sans vouloir trop montrer afin de rester dans cet espace entre le dit et le non dit.
De ce flou onirique émerge un monde proche de celui des fables où les personnages semblent venir d’un autre temps avec comme alliés des animaux identifiés ou imaginaires.

Comme des veilleurs, ils nous invitent à sortir du désenchantement et à retrouver le sens du merveilleux, à regarder là où les apparences basculent.

Qu’y a-t-il de commun entre dessiner des montagnes et des corps humains ?

Les courbes des formes mises en mouvement par la danse, la marche, la course et celles de la montagne que les ombres des nuages qui courent sur la surface font bouger. Une brume peut dévoiler un bout de montagne comme un voile dénude légèrement un corps