Tous les articles par Asphodele

Le travail a repris

En ce début d’année les bénévoles du mardi continuent l’aménagement de la nouvelle scène . Après avoir créé l’escalier d’accès par le bas réalisé en fin 2023 , les voilà sur l’aménagement de la voie d’accès depuis le haut.

Les voeux du Président

Chères adhérentes, chers adhérents,

Je vous présente mes vœux les plus chaleureux pour l’année 2024.

L’occasion, bien sûr, de jeter un coup d’œil sur celle qui vient de s’écouler. Comme toujours, 2023 nous a apporté son lot de bonnes et mauvaises nouvelles.

Nous avons dû, hélas, déplorer la disparition coup sur coup d’André Bonnifay, président de notre association de 2000 à 2014, et de Roger Alègre qui lui avait succédé à ce poste jusqu’en 2021. Tous deux ont été pour Asphodèle des bâtisseurs dans tous les sens du terme.

Non seulement ils ont poursuivi avec une grande efficacité les travaux de restauration : c’est sous le mandat d’André que le presbytère a été remis sur pied ; quant à Roger, impossible de dénombrer les murets qui ont été relevés sur tous les traversiers sous sa direction active de maître d’œuvre. Ils ont également su consolider des liens étroits avec la Mairie de Sumène devenue au fil des ans une partenaire essentielle de notre association. Et comment oublier que c’est à l’initiative d’André qu’Asphodèle, à sa première vocation patrimoniale en a ajouté une seconde, culturelle, en organisant des spectacles et des expositions au Prieuré au tournant des années 2000 . Une activité ensuite entretenue par Roger en s’appuyant, entre autre, sur les remarquables programmations musicales mises en place par Jean-Claude Leboucher.
André Bonnifay, Roger Alègre, des êtres humains chaleureux et généreux à jamais indissociables de notre cher Prieuré pour lequel ils ont tant œuvré. Je ne sais pas s’ils auraient aimé que l’on parle d’eux comme « d’exemples » mais il est sûr que leur action soutenue si longtemps en faveur de notre association restera pour nous un modèle à suivre.

Tous deux en tout cas ont pu voir aboutir en 2023 des projets auxquels ils avaient largement contribué. En début d’année ont eu lieu les travaux pour agrandir le parking du bas, refaire le chemin d’accès à celui du haut et acheminer l’eau communale au Prieuré. Tandis qu’au printemps ont été posés les vitraux créés par Agnès Moreau pour la chapelle – une réalisation pour laquelle nous remercions à nouveau tous les participants à la souscription qui a assuré son financement.

Plusieurs mains courantes ont par ailleurs été installées sur des escaliers pour les sécuriser. Et une nouvelle scène pour nos spectacles en extérieur a vu le jour sur le grand traversier du bas : elle permet d’accueillir davantage de spectateurs, favorise leur évacuation en cas de problème et offre un accès motorisé aux équipes techniques des artistes ainsi qu’aux personnes handicapées. 

Un accent a été également mis sur notre communication pour mieux faire connaître le Prieuré. En juin, l’inauguration officielle des vitraux de la chapelle et de la calade restaurée par nos bénévoles a attiré beaucoup de monde et permis de resserrer nos liens avec le Conseil départemental du Gard et d’en nouer de nouveaux avec la Communauté de communes. Nous avons édité un album toujours disponible pour accompagner la belle exposition photos qui se tenait à ce moment-là. Le « Midi-Libre » d’autre part a consacré trois articles au Prieuré dans le cadre de l’exposition Laurent Reynès. Sur le plan numérique, un compte Instagram est venu s’ajouter à notre site internet et à notre compte Facebook. Et un petit film sur le Prieuré réalisé bénévolement par Frédéric Bertho de la société « Les portes qui donnent » est visible sur Youtube en cliquant sur le lien suivant que je vous rappelle et vous invite à partager sans modération : https://youtu.be/MMl2GKBdSuU

Nous espérons à présent que 2024 sera une année fructueuse pour le Prieuré. Nous avons déjà commencé à travailler sur la programmation de notre saison culturelle. Notre équipe de bénévoles a repris ses activités sur site chaque mardi. Un aléa qu’elle n’est malheureusement pas en mesure de réparer elle-même est survenu en octobre : un grand pan du mur de soutènement du traversier où nous tenons nos apéritifs à la fin des spectacles s’est effondré suite à de grosses pluies. Nous explorons actuellement plusieurs pistes pour financer et réaliser ce chantier indispensable. Si certains peuvent nous aider au moyen d’un don (bénéficiant d’un rescrit fiscal, rappelons-le), ils sont évidemment les bienvenus. Et j’en profite pour rappeler que ce début d’année est le bon moment pour renouveler votre cotisation d’adhérent (20 euros individuel, 30 euros couple), une source de financement primordiale pour le fonctionnement de notre association. 

Vous pouvez adresser vos dons et/ou cotisations par courrier à :

Association Asphodèle le Prieuré, Le Prieuré St Martin de Cézas, BP 20, 30440 SUMENE

Ou par virement :

ASSO ASPHODELE LE PRIEURE

IBAN  FR76 1660 7003 4138 1218 8022 642

BIC.  CCBPFRPPPPG

Au-delà, le grand projet reste la restauration de l’aile occidentale du presbytère encore en ruines. Nous nous attelons au dossier de présentation et de premiers contacts ont été pris avec de possibles partenaires.  

En fait le travail ne manque pas ! Et, faut-il le redire, nous accueillons avec gratitude toutes les compétences et bonnes volontés qui peuvent nous aider à redonner toujours plus de vie au Prieuré.

En espérant avoir le plaisir de vous y rencontrer à nouveau très vite, je vous renouvelle mes vœux ainsi qu’à tous vos proches.

Amitiés à toutes et à tous… et à bientôt !

Vincent Gracy

Président d’Asphodèle-Le Prieuré

Le Sentier des Cagnasses passe sur la calade du Prieuré

Le sentier des Cagnasses ? vous connaissez , une boucle très sympa au départ de Cézas. La calade au Prieuré de Cézas ? une route antique redécouverte par les bénévoles du Prieuré St Martin de Cézas. Une action conjointe avec la CCCGS Communauté des Communes des Cévennes Gantoises et Suménoises, l’association Asphodèle le Prieuré, la mairie de Sumène ayant délibéré favorablement , a permis de détourner le tracé auparavant sans trop d’intérêt qui suivait une piste sur ce tronçon à haute valeur historique et paysagère .

Un petit effort financier d’aménagement nous est promis, pour le franchissement d’un ruisseau ( très fréquemment à sec) qui aujourd’hui est franchissable au moyen d’un gué de fortune

Concert duo vox piano lounge

Une voix, Valérie BARROUILLE, et un pianiste, Jean Philippe VALETTE, pour un moment musical où des chansons françaises et internationales, ainsi que des standards de jazz d’hier et d’aujourd’hui, se mélangent pour le plus grand plaisir du public.