L’occitan per de qué pas

Dimanche 17 septembre.
Une matinée très frisquette, café à l’accueil, mais tous étaient là , les amis du Prieuré et de l’occitan. Balade commentée autour du Prieuré, un mescladis de botanique et de poésie, plantes et historiettes , Florence  Faure-Brac et Véronique Fiol ensemble et en occitan.  Ensuite, un peu l’abri dans la salle presbytérale, un très bel exposé de Patrick Sauzet sur l’occitan et ses origines, érudit. L’apéro est venu réchauffer les coeurs et le corps. Comme toujours une poignée de bénévoles, depuis le matin se sont consacrés à la confection du repas de midi. Environ 90 plateaux repas  servis . Le choeur Lo Cocut envoie son répertoire avant et après le repas. Un régal. La liqueur du Prieuré bue, voilà le duo Cabre et can qui mène la danse , garçons et filles  exécutent la danse de Cézas, les filles de Libourne  et d’autres. 16 h Etienne Hammel du choeur Lo Cocut entraine un dernier groupe  dans une visite commentée en occitan, là il faut toute une concentration pour suivre, mais un régal aussi.

C’est la fin de la saison au Prieuré, mais l’exposition photo se prolonge jusqu’au 24 septembre.

Le Prieuré n’est pas abandonné pour autant, l’équipe de bénévole du mardi à repris du service depuis début septembre.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *